Quelques extraits du compte rendu du Conseil d'arrondissement du 2 mai 2011

Publié le par crechesparis16

Mais uniquement sur ce qui nous intéresse, à savoir les crèches dans le 16ème.. 

 

M. GOASGUEN donne la parole à Marie-Thérèse Junot dans le cadre de la 3ème communication qu’il

souhaite faire, et qui porte sur la commission d’attribution des places en crèche qui s’est tenue le

matin même à la mairie.

Mme JUNOT livre les premiers résultats de la première commission d’admission en crèche qui a eu

lieu le matin et précise que trois autres commissions seront organisées. La situation dans le 16e

arrondissement est de plus en plus dramatique. Si trois structures ont été ouvertes au cours des

deux dernières années, le manque de personnel amène à un résultat pire que le précédent. A

l’heure actuelle, l’arrondissement comptabilise 238 places disponibles mais ne peut accueillir que

118 enfants. Les nouvelles crèches manquent de personnels ; avenue de Versailles, par exemple, la

crèche dispose de 60 berceaux, mais par manque de personnel, elle ne peut accueillir que

35 enfants. Dans les plus anciennes, les congés de maternité ne sont pas remplacés. Enfin, la

commission n’a aucune visibilité pour le mois de septembre. Il manque aujourd’hui plus de douze

auxiliaires de puériculture et trois éducatrices de jeunes enfants. Mme JUNOT souhaitait porter ces

informations à la connaissance des conseillers pour que chacun, à son niveau, puisse en alerter le

Maire de Paris. Le 16e arrondissement est le dernier arrondissement servi concernant les places en

crèche et le remplacement ainsi que l’affectation du personnel dans les crèches du 16ème.

......

M. De GIBON remercie Mme JUNOT pour son intervention et lui demande si elle pourra préciser le

nombre de demandes et les critères d’attribution des places en crèches lors d’un prochain Conseil

d’arrondissement.

Mme JUNOT recense à ce jour 4 000 demandes, sachant que l’arrondissement en compte environ

4 000 chaque année. Le RIF, qui a été installé en 2010, enregistre un peu plus d’une cinquantaine

de demandes par semaine. Le critère d’attribution de base est la mixité sociale et culturelle du

16e arrondissement. Celui-ci s’attache à respecter cette mixité tout en gérant la pénurie.

M. DE GIBON insiste sur l’importance d’informer les parents qui sont à chaque fois particulièrement

déçus.

Mme JUNOT tient sa permanence tous les mardis après-midi et reçoit une vingtaine de familles par

semaine. Elle leur tient ce discours tout en ménageant leur stress, sachant que ces dernières n’ont

qu’une chance sur dix d’obtenir une place en crèche.

 

Publié dans paris 16

Commenter cet article